Lecture restante: 4 minutes
Comment identifier les Red flags d'une collection NFT ?
Présentations

Comment identifier les Red flags d'une collection NFT ?

Par 25 janvier 202222 vues

Le secteur des NFT s'accélère de jour en jour en accueillant un nombre innombrable de nouvelles collections. Bien que certaines d'entre elles se démarquent des autres en proposant à leur communauté des NFT avec une réelle utilité, des designs travaillés ou encore des concepts originaux, la plupart ont pour seul objectif d’amasser encore et toujours plus d’argent.


Dans cet article nous allons vous montrer les critères qui, d’après nous, s'apparentent à des "red flags" (alertes). Avant toute chose, sachez qu’il est primordial que vous fassiez vos propres recherches avant d’acquérir quelconque NFT.

1ᵉ red flag : Le manque de "hype"

La hype est probablement l’un des critères les plus importants pour une collection NFT. En effet, la hype détermine l’engouement d’une communauté envers un projet et donc "l’ampleur" qu’il détient sur un marché quelconque. Si nous prenons l’exemple des NFT, une collection avec peu de hype croîtra forcément moins rapidement et, de ce fait, à des chances de se faire oublier au fil du temps.

Nous pouvons par exemple vous citer la collection Hape Prime ou encore Metroverse qui, en plus de leurs designs vraiment travaillés, ces projets réunissent chacun plusieurs centaines de milliers d'utilisateurs sur leurs réseaux (Twitter, Discord…)Avec une telle hype, ces collections NFT ont toutes "Soldout" (rupture de stock) en quelques minutes, voire quelques secondes seulement. Bien que la période de "mint" ne soit pas décisive, il est toujours préférable qu'elle se déroule dans de bonnes conditions, afin de rassurer les nouveaux détenteurs de NFT.

Vous l’aurez compris, la hype a un impact direct (positif comme négatif) sur l’évolution des collections NFT. Il ne faut tout de même pas oublier que cette “Hype” peut être faussée via l’utilisation de diverses méthodes que nous allons aborder dans le point n°2.

2ᵉ red flag : Les BOT sur Twitter et Discord

Après vous avoir parlé de l’importance de la “hype”, il est évident que les collections font tout pour en réunir un maximum autour de leur projet, ou du moins, essayent de le faire croire à leur communauté. En effet, la plupart des collections NFT n’ont pas la patience ni les compétences requises pour développer une vraie stratégie marketing et, de ce fait, choisissent l’option la plus simple : acheter des BOT

Pour faire simple, les BOT sont de faux comptes utilisateurs (généralement sur Twitter) qui peuvent être achetés sur divers sites internet. Ces BOT ont pour unique but d’augmenter artificiellement le nombre d'abonnés d'un compte et, par la même occasion, induisent en erreur les vrais utilisateurs, en leur faisant croire à une fausse "hype". 

Enfin, nous allons vous parler des serveurs discord et de leur nombre d’utilisateurs faussés, ou du moins manipulés. Il ne faut pas confondre le nombre d’utilisateurs total au nombre d’utilisateurs en ligne, car de nombreux projets NFT organisent ce qu’on appelle des “invite contest”, c’est-à-dire des évènements qui poussent chaque membre d’un discord à inviter un maximum de personnes.

En échange, ils peuvent par exemple gagner une place pour la “whitelist” de la collection en question. Une collection NFT peut très bien réunir plus de 30 000 utilisateurs au total sur son discord, mais n'avoir en réalité que quelques milliers de membres présents pour le projet en lui-même.

Voici les astuces pour identifier au mieux ces critères :

  • Twitter : Regardez sur “https://socialblade.com/” l’activité du compte Twitter en question. Si vous apercevez un nombre anormal (ou trop régulier) de nouveaux abonnés sur une courte période, cela veut dire que ce sont probablement des BOT.
  • Twitter : Analyser une partie des followers de la collection. Si ces derniers détiennent énormément “d’abonnements”, mais peu d'abonnés, et que leur compte est récent, alors ce sont très certainement des BOT. Vous pouvez également vérifier l’activité de leur compte (like, retweet, tweet..).
  • Discord : Comme indiqué précédemment, un serveur discord peut regrouper des milliers d'utilisateurs, sans pour autant être réellement actif. Pour aller plus en profondeur, vous pouvez vous rendre dans les différents channels textuels présents dessus, puis analyser la fréquence de messages postés. Ajouté à cela, vous pouvez également vérifier le nombre de réactions sous les postes situés dans les salons "annonces".

3ᵉ red flag : Manque d’informations sur les fondateurs d’une collection NFT

Une collection NFT avec une bonne communauté, c’est bien, mais il ne faut pas oublier d’analyser sa fiabilité, afin d’éviter de potentiels scams (arnaques) ou tout simplement pour identifier le niveau d’implication de l’équipe envers leur projet.

C’est pour cela qu’il est toujours important de vérifier qu’il y ait quelques informations (expérience dans le milieu, compte twitter…) concernant les fondateurs d’une collection NFT, bien que cela ne soit pas le critère le plus important.

4ᵉ red flag : Les collections “Roadmap”

Pour conclure cet article sur les Red Flags, nous allons parler des projets  “Roadmap”. Ce terme s’applique aux collections NFT qui indiquent énormément "d’objectifs" attrayants sur leur feuille de route (roadmap), dans l’unique but d’influencer les utilisateurs à acheter leurs NFT.

En effet, il est facile de promettre à sa communauté l'arrivée de nombreux projets prometteurs (jeu vidéo / évènements exclusifs…), mais il faut garder en tête que la plupart d’entre eux ne verront malheureusement jamais le jour. La majeure partie des nouvelles collections proposent des roadmap uniquement pour “appâter” leur communauté à dépenser encore et toujours plus d’argent en achetant des NFT.

Si vous voulez un conseil : n’achetez pas de NFT seulement pour leur roadmap qui vous semble “révolutionnaire”, mais parce que vous appréciez leur design et / ou le concept qu’il propose.

Conclusion

Merci pour votre lecture, j'espère que cet article vous a plu ! En attendant, il est primordial d'investir uniquement ce que vous êtes prêts à perdre, car sur un marché comme celui des NFT, le risque est très présent. 

Flaydem
Rédacteur

Aucune biographie