Lecture restante: 3 minutes
Jeff Koons et les NFT : To the Moon
Actualité

Jeff Koons et les NFT : To the Moon

Par 1 avril 202223 vues

Jeff Koons et les NFT: To the Moon

Qui ne connaît pas Jeff Koons, l'un des artistes contemporains les plus connus de nos jours autant par son travail que par les records de ventes de ses sculptures. L'ancien courtier en finance s'est installé dans le monde de l'art contemporain comme une référence.

Jeff Koons s'investit dans de nombreuses branches de la création artistique : peinture, photographie, sculpture, installation. On le considère souvent comme un artiste néo pop dans la continuité des thèmes de Warhol.

Ce mardi 29 mars, il a été annoncé que Koons lancerait un projet NFT d'une manière qui incarne véritablement l'esprit crypto : son travail va littéralement sur la Lune, "to the Moon" comme le veut l'expression favorite de la sphère crypto pour désigner l'envol des prix du marché.

Koons a réalisé une série de sculptures associées à des NFT qui atterriront sur la Lune. Alors que l'on a déjà assisté à l'envoi d'œuvres d'art dans l'espace, c'est la première fois que des sculptures vont être lancées pour atterrir sur la surface de la Lune. L'intention de l'artiste est que les sculptures y restent à perpétuité. Le projet s'intitule Moon Phases : les phases de la Lune.

"Je voulais créer un projet NFT historiquement significatif enraciné dans la pensée humaniste et philosophique" a déclaré Koons dans un communiqué de presse. "Nos réalisations dans l'espace représentent le potentiel illimité de l'humanité. Les explorations spatiales nous ont donné une perspective de notre capacité à transcender les contraintes du monde. Ces idées sont au cœur de mon projet NFT, qui peut être compris comme une continuation et une célébration des réalisations ambitieuses de l'humanité à l'intérieur et au-delà de notre propre planète."

Les designs des sculptures n'ont pas encore été publiés. Le plan final est que ces travaux atterrissent sur la Lune en juillet. Les sculptures Moon Phases atterriront dans l'Oceanus Procellarum après avoir été lancées depuis le pad 39A du Kennedy Space Center dans le cadre d'une mission entièrement automatisée orchestrée par la société aérospatiale privée Intuitive Machines.

Nous n'avons pas non plus d'information sur la taille des sculptures si ce n'est que Pace Gallery, qui s'occupe de la distribution et du développement artistique, a indiqué par un communiqué qu'elles seront contenues dans des satellites miniatures CubeSat, qui mesurent environ 10 cm de côté.

cubesat

Le projet a été lancé pour la première fois lorsque des membres de l'équipe d'Intuitive Machines ont approché l'équipe de Koons au sujet de la possibilité d'obtenir son travail sur la Lune en novembre. "Nous nous sommes excités très vite", a déclaré Marc Glimcher, président et chef de la direction de Pace Gallery qui rajoute que "La fusée est déjà sur le pad. En fait, elle était censée être lancée en mars".

Glimcher a décrit le lancement comme une préparation pour une mission spéciale qu'Intuitive Origins prévoit pour 2024 : le premier lancement habité vers la Lune depuis les années 70, qui devrait lancer une ère d'exploitation minière et de fabrication sur la Lune. Mais en attendant, pour ce projet relativement plus petit, Intuitive Origins reçoit l'aide de deux sociétés dérivées, dont l'une est 4Space.

4Space se présente comme une "entreprise spatiale détenue par des femmes" qui aspire à "faire progresser la durabilité de la vie humaine en créant la première économie multi-industrielle autonome dans l'espace". 4Space est également un partenaire de distribution officiel de la société aérospatiale de Jeff Bezos, Blue Origin, qui a lancé les peintures d'Amoako Boafo dans l'espace en août de l'année dernière. Une autre société dérivée, NFMoon, va générer les NFT eux-mêmes. La NASA participera également au projet.

Les NFT Moon Phases seront disponibles via Pace Verso, la plate-forme NFT de Pace Gallery. Le terrain où les sculptures vont être exposées sera désigné comme premier site du patrimoine du débarquement lunaire.

Même si Jeffe Koons avait déjà parlé de son intérêt pour les NFT, il s'agit encore une fois d'une avancée majeure de cette technologie dans le monde de l'art contemporain notamment du fait qu'elle soit portée par l'artiste plasticien le plus connu aujourd'hui.

Botticelli
Rédacteur

D'une formation universitaire en droit et histoire de l'art et spécialisé dans le droit du marché de l'art, je m'intéresse au droit fiscal entourant les NFT ainsi que les problématiques de propriété intellectuelle mais aussi aux nouveaux marchés de l'art digital.