Lecture restante: 5 minutes
L'industrie du luxe, la mode et les NFTs
Présentations

L'industrie du luxe, la mode et les NFTs

Par 16 septembre 2022583 vues

L’industrie du luxe et plus particulièrement de la mode de luxe pèse de plus en plus de poids chaque année dans l'économie traditionnelle. Un chiffre d’affaires de plus de 250 milliards de dollars par an en perpétuelle expansion.

Une montée en flèche s’expliquant par l’avènement des réseaux sociaux ou le luxe est symbole de réussite sociale, d’autant plus chez les plus réceptifs : les plus jeunes.

Le petit monde en expansion de la crypto et des jetons non fongibles n’échappe pas au raz-de-marée.

De plus en plus de marques de grande maison s’adonnent aux NFT, décryptons ensemble les différents groupes qui ont décidé de mettre dès maintenant un pied dans le futur et surtout pourquoi ?

Pourquoi choisir les NFT ?

Les jeux vidéo ont longtemps été un moyen pour les marques d’approcher un publique qu’ils n’avaient alors jusqu’à maintenant jamais pensé à conquérir.

Un petit jeu mobile Louis Vuitton sortie en 2021 raconte l’histoire de la marque pour ses 200 ans, on y incarne une mascotte de la maison « Vivienne » où l’on parcourt le monde charger d’histoire de l’emblématique marque et l’on récolte les fameuses 200 bougies d’anniversaire.

En avril 2022 nous apprenions que 40 NFT seraient désormais trouvables dans le jeu.

C’est la première fois qu’une marque aussi emblématique pose le pied dans l’univers des NFT.

L’intérêt de faire des NFT pour ce genre de marque peut sembler négligeable, en réalité le fait d’être dans l’innovation apporte une réelle plus-value marketing à ce genre de groupe qui ne cherche qu’à inclure toujours plus de personnes dans leur base de données afin d’à terme les faire devenir client.

« La meilleure façon d’engager les gens est de le faire par le biais du média qu’ils aiment » dira le PDG de Louis Vuitton se réjouissant du lancement du jeu précédemment évoqué.

La tâche des maisons de luxe serait alors grandement simplifiée, puisque les cartes d’authenticité et autres numéros de série étant à l’épreuve du temps, la Blockchain elle qui impossible à falsifier et quasi intemporelle n’en sera que meilleure gardienne.

Les marques et leurs usages de la blockchain

De multiples usages se sont déjà révélés :

La marque de montres Hublo qui a sorti une montre spécialement en collaboration avec l’artiste Takashi Murakami connu pour ses petites fleurs au sourire d’émoji, a également utilisé les NFT avec leurs Hublot e-Warranty se résumant simplement à un contrat d’authenticité sur la blockchain.

Le groupe LVMH est visiblement très impliqué puisque nous pouvons également citer Dom Pérignon qui en collaboration avec l’artiste Lady Gaga a sorti une édition limitée de seulement 100 bouteilles de champagne sous forme de non fongible token, qui permettait de recevoir ensuite la précieuse cuvée chez soi.

La collaboration entre une marque de figurine/jouet premium américaine Superplastic et Gucci a commencé à s’ébruiter en janvier 2022, la collaboration aura lieu quelques semaines plus tard et deviendra un véritable succès, la collection « SUPERGUCCI » sera écoulée en quelques heures et revendue à des prix mirobolants par la suite sachant qu’une figurine réelle cette fois-ci serait envoyée à l’adresse physique de tous les chanceux propriétaires du NFT.

Supergucci

Évidemment il y a le lien technologique qui est très intéressant, en effet en utilisant la Blockchain une certification peut assurer la traçabilité et/ou l’authenticité du produit concerné.

En cas de revente d’un produit par exemple, l’acquéreur peut vérifier en un rien de temps si l’article est un original ou une contrefaçon.

Certaines plateformes ont vu le jour en 2022 essayant de se positionner comme l’intermédiaire établissant le lien entre le web 3.0 et le monde de la mode et du luxe en général.

Il y a par exemple Neuno un site spécialisé dans la mode de luxe et les collectibles et virales sous forme de NFT.

Depuis février 2022 l’outsider se débrouille pour trouver des collaborations intéressantes par exemple avec Diesel ou Giuseppe Zanotti, une expérience virtuelle révolutionnaire est promise par la marque d’ici fin d’année 2022.

Mais aussi UNXD, un site se voulant être le futur et l’avenir du luxe et de la culture dans le métavers, réalisant un levé de fonds de plus de 4 millions de dollars.

Ils ont dévoilé en grande trombe début d’année 2022 une collection de Nft sur Opensea en collaboration avec Dolce & Gabanna, une collaboration qui à rapporter plus de 6 millions de dollars à ses fondateurs Shashi Menon et Nick González, autrement dit ce fut un véritable succès à la fois pour la marque et pour la jeune plateforme.

Mission réussie en somme.

Gucci possède également un terrain dans le metaverse français « The Sandbox » une opération finement calculée dans le but de proposer des « expériences virtuels » mais surtout des « wearables » des vêtements virtuel portables par les joueurs détenant le NFT dans le jeu.

En avril de cette année les holders de ces NFT on reçut en airdrop un accès limité à la boutique.

Plus récemment nous avons RTFKT la marque appartenant désormais à Nike qui a sorti une collection de wearables, la collection était avant tout destinée à habiller les clones X : collection de NFT à succès propulser par l’idée d’un metaverse novateur et futuriste.

Chaque NFT de la collection est dit « forgeable » c'est-à-dire qu’une fois minter en plus d’être un wearable pour les clones X il a aussi la possibilité d’être une pièce dans la vraie vie, pour cela il suffit de forger son item dans la période de temps imposé par RTFKT, (période bientôt terminée) et l’article vous sera livré sans frais supplémentaires dès sa conception.

En résumé

Le principal objectif de ces nouvelles plateformes est de prendre part à la révolution technologique en place en proposant aux marques influentes de rejoindre le virtuel en tant que précurseur afin d’y organiser défilés, rencontres, collaborations et ventes.

En se développant dans le monde du Web 3.0 les entreprises du luxe cherche à créer un lien direct avec les consommateurs.

La personnalité des joueurs ne se retrouvant pas dans le métaverse, les marques répondent au besoin d’appartenance de chaque être humain.

En achetant un wearable ou un jeton non fongible te donnant plus de pouvoir sur un jeu ou bien un accès exclusif à un concert dans la vraie vie, tu te confortes dans l’appartenance à un groupe ou une catégorie de personnes.

Une aubaine pour ces groupes qui sauront quoi vous vendre, quand vous vendre mais surtout comment vous vendre.

Nul doute que les techniques la blockchain et les non fongibles tokens font encore un peu peur à bon nombre de marques qui n’en comprennent pas encore l’intérêt.

Une fois que tous les plus grands acteurs du marché auront posé leur pierre à l’édifice du web 3.0, les plus réticents en comprendront les enjeux et ne résisteront plus longtemps à l’adopter.

DepSickSociety
Rédacteur

Enthousiaste et entrepreneur du web, passionnés des arts et des sciences, chasseur de nft et investisseur en crypto