Lecture restante: 7 minutes
Les arnaques dans le monde des NFT : Qu'est-ce qu'un rug pull ? S'agit-il d'un crime ?
Guides

Les arnaques dans le monde des NFT : Qu'est-ce qu'un rug pull ? S'agit-il d'un crime ?

Par 20 novembre 202294 vues

En mars 2022, le ministère américain de la Justice a accusé les fondateurs de Frosties, Ethan Nguyen et Andre Lacune, de conspiration en vue de commettre une fraude et blanchiment d'argent.

Le projet sur le thème de la crème glacée, qui était présenté comme une collection "cool, agréable et unique" de 8 888 NFT, promettait également aux investisseurs des tombolas ; des produits dérivés et un "fonds spécial pour assurer la longévité des Frosties". Ils n'ont pas exactement tenu ces promesses.
Après une enquête de deux mois, les procureurs du district sud de New York ont arrêté et inculpé Nguyen, 20 ans, et Llacuna, 20 ans également, pour avoir "promis aux investisseurs les avantages des Frosties NFT, mais lorsqu'ils ont été vendus... les 2 fondateurs ont coupé l'herbe sous le pied des victimes, en fermant presque immédiatement le site Web et en transférant l'argent", selon le communiqué de presse.

Les escroqueries liées aux cryptomonnaies et les NFT ne sont pas nouvelles. Elles tourmentent les régulateurs et les investisseurs depuis déjà 2017. Les faux tirages au sort ne sont que la dernière forme de fraude ; cependant, ils ont eu de graves conséquences. Selon Chainalysis, en 2021, les rug pull NFT ont entraîné plus de 2,8 milliards de dollars de pertes, ce qui représente 37% de tous les revenus d'escroquerie pour l'année et une augmentation de 1% par rapport à 2020.
Alors que le nombre d'utilisateurs continue de monter en flèche, l'augmentation des rug pull a obligé les législateurs, les régulateurs et les membres des communautés crypto et NFT à rester ultra prudents et vigilants lorsqu'il s'agit d'investir dans des nouveaux projets. À ce stade, si vous voulez être impliqué dans l'écosystème NFT, vous devez savoir ce que c'est qu'un rug pull NFT et crypto et comment vous protéger. Voici tout ce que vous devez savoir.

image-1666723785531

Qu'est-ce qu'un "Rug Pull" ?

Semblable à un système de "pump and dump", le "rug pull" est un acte malveillant par lequel les développeurs de projets crypto et NFT attirent les premiers investisseurs, puis abandonnent le projet en partant avec les fonds du projet.
En général, lorsque les prix atteignent un certain plafond, les développeurs transfèrent rapidement les fonds hors de l'écosystème et disparaissent complètement. Par exemple, selon la procédure pénale de Frosties, après avoir généré plus d'un million de dollars en crypto, Nguyen et Llacuna ont fermé le site Web du projet, fermé leur serveur Discord et transféré tous les fonds vers divers portefeuilles numériques. Ceux qui ont investi dans le projet n'ont pas pu joindre les développeurs et n'ont jamais reçu ce qui leur avait été promis.

Aujourd'hui, Nguyen et Llacuna risquent chacun 20 ans de prison.

C'est un scénario malheureusement courant et ce n'est certainement pas la première escroquerie de ce type. Pourtant, même si ce n'est pas la première fois, la récente descente du DOJ contre Nguyen et Llacuna est une première. Par conséquent, l'événement soulève certainement beaucoup de nouvelles questions sur le plan juridique. Pour comprendre le plan juridique de cet événement, nous devons plonger un peu plus profondément dans la nature de ce type spécifique d'escroquerie crypto et NFT.

Les "Rug Pull" sont-ils illégaux ?

La première question à se poser est de savoir si les NFT, de par leur présence naissante dans l'espace fintech, jouet ou non selon des règles différentes de celles des autres types d'investissements ?

La réponse, bien sûr, est non.

"Les NFT représentent une nouvelle ère pour les investissements financiers, mais les mêmes règles s'appliquent à un investissement dans un NFT ou à un investissement immobilier", a déclaré l'agent spécial en charge Thomas Fattorusso dans sa déclaration de mars. "Vous ne pouvez pas solliciter des fonds pour une opportunité commerciale, abandonner cette activité et vous enfuir avec l'argent que les investisseurs vous ont fourni."

La prochaine question à déposer est de savoir si les rug pull sont illégaux, étant donné les conséquences horribles auxquelles les victimes sont finalement confrontées dans tout scénario potentiel. Alors que les avocats approfondissent leurs connaissances juridiques en matière de NFT, la plupart d'entre eux conviendront que la réponse à cette question dépend de la forme que prend le rug pull au moment où il se produit.

Quels sont les différents types de "Rug Pull" ?

Les "hard rug pull", qui se produisent lorsque le fondateur d'un projet utilise le code pour frauder les investisseurs, sont totalement illégaux. Dans ce cas, le contrat intelligent contient des termes cachés dans son code qui sont conçus pour duper les investisseurs dans l'intention de voler des fonds. Le code sert de preuve prima facie de cette intention d'induire en erreur et de voler les fonds des investisseurs, le plus souvent en bloquant les fonds des investisseurs dans le contrat.

Les "soft rug pull", quant à eux, ne sont pas par définition "illégaux", mais sont considérés comme hautement contraires à l'éthique. Ils différent d'un hard rug pull par le fait que le code du contrat intelligent n'est pas conçu pour escroquer les investisseurs, mais ne supprime pas une éventuelle intention d'escroquer les investisseurs.

Dans la plupart des cas, cela se produit lorsque les fondateurs et leurs équipes se débarrassent rapidement de leurs actifs, dévaluant finalement le jeton et exploitant le profit créé par les investisseurs. Un exemple étant celui d'un projet crypto qui promet de donner des fonds, mais choisit plutôt (quelle que soit la raison) de garder les fonds.

Alors, que signifie cette arrestation sur le plan juridique ?

Vous êtes tenu pénalement responsable pour chacun de vos actes

S'il y a une chose que nous avons apprise du DOJ, plus récemment avec son arrestation des fondateurs de Frosties NFT, c'est que le ministère de la Justice ne plaisante pas. En février dernier, le ministère de la Justice a annoncé qu'il avait nommé son tout premier directeur d'équipe d'application des lois sur les cryptomonnaies, Eun Young Choi, à la tête de la National Cryptocurrency Enforcement Team (NCET).

La NCET, selon le communiqué de presse, a été créée pour veiller à ce que le ministère relève le défi posé par l'utilisation criminelle des cryptomonnaies et des actifs numériques, et comprend des avocats de tout le ministère, y compris des procureurs ayant des antécédents en matière de cryptomonnaies, de cybercriminalité, de blanchiment d'argent et de confiscation.

En tant que directrice de la NCET, Mme Choi contribuera à identifier, à enquêter, à soutenir et à poursuivre les affaires du département impliquant l'utilisation criminelle d'actifs numériques, en mettant particulièrement l'accent sur les échanges de monnaies virtuelles, les services de mixage et de tumbling, les fournisseurs d'infrastructures et d'autres entités (projets NFT) qui permettent l'utilisation abusive de cryptomonnaies et de technologies connexes pour commettre ou faciliter des activités criminelles.

Bien qu'il n'existe actuellement aucune loi officielle réagissant les NFT, il existe toujours des moyens par lesquels les individus peuvent être tenus pénalement responsables et poursuivis, en particulier pour fraude, blanchiment d'argent et, bien sûr, conspiration pour commettre une fraude et un blanchiment d'argent.

Un mois après la nomination de Choi et la création du NCET, le DOJ a annoncé qu'il avait saisi près de 3,5 milliards de dollars en cryptomonnaies, après avoir arrêté le marie et la femme Illya Lichtenstein et Heather Morgan en rapport avec leur blanchiment d'argent.

Malgré ce que beaucoup pensent du fait que le gouvernement fédéral ne dispose pas de ressources appropriées pour traiter des actes criminels de cette ampleur avec cette nouvelle forme de technologie, Frosties NFT devrait être un avertissement clair, le gouvernement fédéral est toujours capable d'exercer ses ressources pour dénouer des transactions complexer et aider à démasquer les auteurs qui tentent de rester anonymes.

Les régulateurs et la SEC

Aujourd'hui évalué à plus de 40 milliards de dollars, le marché des NFT a presque doublé, déposant les 25 milliards de dollars de l'année dernière, et englobe tout, des œuvres d'art et des objets de collection aux actifs de jeux et aux biens immobiliers virtuels.

Il n'est donc pas surprenant que la Securities and Exchange Commission (SEC) ait entamé des discussions avec les créateurs de NFT et certains marchés, afin de déterminer si les NFT sont utilisés d'une manière qui enfreint la loi américaine sur les valeurs mobilières.

Alors que la SEC poursuit son enquête pour mieux comprendre les actifs numériques, le président Gary Gensler a clairement indiqué que lui et la SEC concentreront leur attention sur une plus grande surveillance de la crypto, laissant toute la communauté crypto se demander comment la SEC va procéder pour sa première tentative d'élaboration de règles.

Comment se protéger dans ce monde de requins ?

En conclusion, avant de choisir d'investir dans une cryptomonnaie ou un projet NFT, assurez-vous d'avoir consulté un avocat, ou du moins d'avoir un avocat facilement accessible. Cela ne fait jamais de mal d'avoir une autre paire d'yeux qui peut vous aider à rester alerte, prudent et diligent.

Plus important encore, lorsque vous recherchez différents projets NFT dans lesquels investir, assure-vous que le projet a une "histoire", une roadmap et une feuille de route (whitepaper) claire. Sans ces éléments, vous ne faites qu'investir dans l'inconnu et vous positionner dans une situation qui pourrait vous coûter cher.

La popularité des actifs numériques, en particulier les NFT, a sans doute obligé les avocats à étendre leurs responsabilités éthiques pour représenter leurs clients avec compétence et zèle. Pour ce faire, ils doivent, bien entendu, être suffisamment familiers avec cet espace pour avoir des conversations fondamentales sur les actifs numériques avec les clients.

Zerion.eth
Rédacteur

Etudiant & Crypto and NFT enthusiast