Lecture restante: 3 minutes
L'impact des NFT en Afrique
Actualité

L'impact des NFT en Afrique

Par 13 octobre 2022140 vues

Les NFT existent depuis 2014 et gagnent en notoriété et en influence en raison de leur acceptation croissante comme moyen d'acheter et de vendre des actifs numériques. Les collectionneurs et les négociants ont augmenté leurs dépenses dans les NFT de 100 millions de dollars en 2020 à 22 milliards de dollars en 2021, selon The Guardian.

Les NFT en Afrique

Le propriétaire de label et producteur nigérian Don Jazzy, a introduit les NFT dans l'industrie musicale nigériane en 2021 et, ce faisant, a gagné plus de 300 000 dollars. Il a travaillé avec un artiste numérique, Jacon Osinachi, qui a produit trois œuvres d'art, et Don Jazzy a créé la musique de fond.

En octobre 2021, Prince Jacon Osinachi Igwe est devenu le premier artiste africain NFT à voir ses œuvres vendues aux enchères à la maison de vente Christie's en Europe. Ce jeune Nigérian est désormais reconnu comme le premier cryptoartiste africain qui crée et vend des œuvres par voie numérique.

Les Africains s'intéressent de plus en plus aux NFT. D'après un sondage Finder, l'Afrique du Sud est le 12e pays à adopter les NFT, et le Nigeria le 6e. D'après le rapport le fort intérêt des Africains laisse penser que l'utilisation des NFT fera plus que doubler dans plusieurs pays.

Plusieurs artistes numériques d'origine africaine se sont établis en 2021 et ont vu leurs œuvres publiées sur diverses plateformes, dont OpenSea, Foundation, Super Rare, Mintable, Wax, et bien d'autres.

L'importance des NFT pour l'art Africain

Vous trouverez des personnes incroyablement talentueuses dans les industries créatives d'Afrique. Mais tous ne sont pas rémunérés ou ne disposent pas de ressources nécessaires pour commercialiser leurs compétences à l'échelle internationale. Les NFT permettent aux créateurs d'augmenter plus facilement leurs revenus, d'autant plus que le taux de chômage en Afrique s'aggrave.

Les NFT permettent aux artistes d'exposer leurs œuvres devant un public plus large; ils ne sont plus obligés d'attendre que les clients viennent acheter dans une galerie d'art. Les places de marché NFT faciliter la vente aux clients potentiels intéressés par leur art.

Le passage au numérique est important pour les Africains car l'ère post COVID 19 verra la mise en place de réglementations visant à contrôler le nombre de personnes assistant aux galeries, aux conférences et aux expositions.

L'artiste nigérian Jacon Osinachi a déclaré avoir vendu de l'art cryptographique pour 75 000 dollars en dix jours en mars 2021. Des histoires comme celle-ci démontre comment les NFT peuvent augmenter considérablement la sécurité financière des artistes africains.
Et à son tour, cela renforcera l'économie du continent et inspirera de nombreuses personnes à poursuivre leurs passions artistiques en tant que carrière à temps plein ou en tant qu'activité secondaire.

Les Africains ont fait d'énormes progrès dans le secteur des NFT, mais les artistes et les marchands doivent encore relever plusieurs défis.

Les enjeux auxquels sont confrontés les artistes Africains

Il a été prouvé que les NFT peuvent soutenir les moyens de subsistance d'un artiste africain. Cependant, sur le marché des NFT, certains éléments jouent contre les artistes africains.

Un facteur important est le coût élevé du mint. Tous les artistes, en particulier les artistes émergents, ne peuvent pas se permettre de dépenser les 100 à 200 dollars nécessaire pour mint leur œuvre. Toutefois, certaines plateformes aident à subventionner ou à faire baisser le prix.

Lorsqu'on traite des NFT, il faut tenir compte du gouvernement.

Pour les amateurs de cryptomonnaies, recevoir des cryptomonnaies sur leurs comptes bancaires est devenu un défi dans plusieurs pays. Cependant, le P2P a émergé en raison de la jeune population numérique, ce qui est probablement la raison de l'augmentation de l'utilisation du P2P en Afrique.

L'Afrique manque d'un marché bien établie, mais Afridex et Afen tenter de tirer parti de la technologie blockchain pour résoudre ce problème. Ainsi, elle empêchera les artistes africains de vendre leurs œuvres à bas prix.

Contrairement à leurs pairs qui ont un public important, les artistes peu ou pas présents sur les médias sociaux pourraient avoir du mal à vendre leurs œuvres ou à leur attribuer une valeur supérieure.

Zerion.eth
Rédacteur

Etudiant & Crypto and NFT enthusiast